Tout le monde a déjà eu besoin d’un petit « boost » pour son véhicule, surtout pendant l’hiver, quand le mercure descend vraiment beaucoup trop bas sur le thermomètre ! Certaines personnes vont appeler un service de dépannage ou même un taxi ou d’autres, qui sont du style « do it yourself », vont se trouver un bon samaritain et sortir leurs câbles. Mais attention, ce n’est pas une opération dans laquelle on peut se lancer les yeux fermés, car utiliser une mauvaise technique peut entraîner des blessures ou des dommages aux deux voitures impliquées ! Voici les règles du survoltage efficace et surtout sécuritaire.

Tout d’abord, jetez donc un œil sur le manuel du propriétaire de votre véhicule. Une procédure s’y trouve et nous vous recommandons fortement de la suivre. Aussi, il est important de savoir qu’une grande quantité de modèles récents ont un fusible sur le connecteur de la borne positive de la batterie pour protéger le système électrique des surtensions. Brancher un câble de survoltage du mauvais côté du fusible peut faire griller celui-ci, voire endommager un des nombreux dispositifs électroniques présents dans les voitures contemporaines. Ça peut vous coûter très cher !!

Avant de commencer, il faut s’assurer que les deux véhicules ne se touchent pas et que la batterie qui est morte n’est pas gelée (sinon elle risque d’exploser). Il est préférable de porter des gants de travail, même des lunettes de sécurité si vous en avez et enlever tous vos bijoux, surtout les longs colliers. Les batteries des voitures récentes ne fuient que très rarement, mais si cela arrive, vous ne devez pas entrer en contact avec l’électrolyte, cela pourrait provoquer des brûlures sérieuses. Si vous avez malencontreusement touché à de l’électrolyte, lavez immédiatement les surfaces à grande eau. Surtout, ne fumez pas en faisant un survoltage ! Les batteries dégagent de l’hydrogène, un gaz explosif. Finalement, serrez le frein de stationnement, placez le levier de changement de vitesse au « neutre » (transmission manuelle) ou « stationnement/park » (transmission automatique) et éteignez tous les accessoires électriques.

Bon, vous êtes prêts à procéder au survoltage ! Voici les étapes à suivre :

Branchez une pince du câble survolteur rouge à la borne positive (+) de la batterie à plat.
Branchez l’autre pince du câble rouge à la borne positive (+) de la bonne batterie.
Branchez une pince du câble noir à la borne négative (-) de la bonne batterie.
Branchez l’autre pince du câble noir au bloc-moteur du véhicule en panne ou à une des composantes métalliques importantes liées au moteur (comme le support de l’alternateur). Cette connexion doit être éloignée d’au moins 30 cm (un pied) de la batterie pour éviter qu’une étincelle ne provoque une explosion. N’attachez pas le câble survolteur à la borne de mise à la masse de la batterie épuisée ni à un panneau de carrosserie.
Démarrez le moteur du véhicule du bon samaritain.  
Tentez le démarrage du véhicule en panne en suivant les recommandations de démarrage par temps froid qui se trouvent dans le manuel du propriétaire. N’actionnez pas le démarreur plus de 15 secondes, sous peine de l’endommager.
 Pour enlever les câbles, suivez l’ordre inverse de la séquence de branchement.

 

ALBI le Géant et ALBI Auto Crédit vous souhaite un hiver sans survoltage inopiné et inattendu et vous invite à communiquer avec eux si vous envisagez l’achat d’un véhicule. On vous attend !